justement


justement

justement [ ʒystəmɑ̃ ] adv.
• v. 1175; de juste
1Rare Conformément à la justice. Ses efforts ont été justement récompensés.
À bon droit, avec raison. Craindre justement pour son sort.
2Avec justesse. On dira plus justement que... pertinemment.
3Cour. Adv. de phrase (Pour marquer l'exacte concordance de deux faits, d'une idée et d'un fait). C'est justement ce qu'il ne fallait pas faire. exactement. Il va venir; justement le voici. Spécialt (en tête de phrase) Précisément, à plus forte raison. Il sera peiné de l'apprendre. Justement, ne lui dites rien !
⊗ CONTR. Injustement, faussement.

justement adverbe Avec justice, équité : Châtiment justement infligé. Avec raison, vérité, légitimement : Comme on l'a dit si justement. Précisément, exactement : On parlait justement de vous.justement (synonymes) adverbe Avec justice , équité
Synonymes :
- dûment
- équitablement
- légitimement
Contraires :

justement
adv.
d1./d Légitimement. Se flatter justement de...
d2./d Avec justesse, pertinemment. Il en déduit très justement que...
d3./d Cour. Exactement. C'est justement ce qu'il faut éviter.

⇒JUSTEMENT, adv.
D'une manière juste.
A. — [P. réf. à justice]
1. [Correspond à juste I A 2 a] Conformément à la justice. Juger, châtier, récompenser, indemniser justement; agir justement envers qqn; droit justement acquis; punition justement infligée. Une révolution s'accomplit dans l'état de la société; elle est mieux réglée, les droits et les biens sont répartis plus justement entre les individus (GUIZOT, Hist. civilisation, leçon 1, 1828, p. 25). Ô vous qui m'écoutez, Dieux et Divinités! Punissant justement le crime et l'injustice (CRÉMIEUX, Orphée, 1858, I, 7, p. 52). Son bonheur, si justement mérité, ne lui fait pas d'envieux (VERNE, 500 millions, 1879, p. 253) :
1. ... M. le général Billot, à plusieurs reprises, l'a dit à la Chambre : « Dreyfus a été justement et légalement condamné! »
MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 391.
2. [Correspond à juste I A 2 b] Légitimement, à juste titre. Comparer, noter, observer, remarquer, répliquer justement; être justement admiré, apprécié, choisi, connu, écouté, estimé; être justement accusé; être justement célèbre, fameux, fier. À peine la réflexion amère dont tu t'es offensée si justement m'est-elle échappée que je m'en suis repenti (HUGO, Lettres fiancée, 1822, p. 169). Ce penchant à l'immobilisme qu'on lui a souvent et justement reproché dans le passé (DURKHEIM, Division trav., 1893, p. XXIX). On a dit justement de cette méthode qu'elle est une méthode de pionniers (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 24) :
2. Pour bien faire sentir que la langue est une institution pure, Whitney a fort justement insisté sur le caractère arbitraire des signes...
SAUSSURE, Ling. gén., 1916, p. 110.
B. — [P. réf. à justesse]
1. [Correspond à juste I B 1] Conformément à la réalité. Appeler, nommer, qualifier, traduire justement qqc.; parler justement de qqc. Quel autre a mieux parlé que lui [Bossuet] et des vices et des vertus? Quel autre a plus justement estimé les choses humaines? (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 99). Dès la matinée du 20, le général commandant la 2e armée avait justement apprécié la situation, mesuré tout le danger (FOCH, Mém., t. 1, 1929, p. 62). Peut-être ai-je déjà forcé quelque chose de ce qu'alors je ressentais si justement (CAMUS, Env. et endr., 1937, p. 101) :
3. Dans aucun de ses calculs il ne paraît s'être trompé; il a justement évalué la force de résistance des pays, la valeur des gens, leurs réactions, le parti qu'on en pouvait tirer...
GIDE, Journal, 1940, p. 35.
En partic. Conformément à une norme esthétique. Cet homme est un géant; — mais si justement proportionné et équilibré, qu'on ne s'aperçoit pas d'abord de sa stature (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 61).
2. [Marque une coïncidence, une corrélation] Précisément. Synon. juste (v. ce mot II A 3). À quoi bon jeter feu et flamme justement aujourd'hui plutôt qu'hier? (DUMAS père, Intrigue et amour, 1847, I, 1, p. 192). La gardienne, qui ne devait jamais quitter sa pensionnaire, venait justement de s'absenter (ZOLA, Dr Pascal, 1893, p. 69). Ah! fit-elle, c'est vous!... vous venez à propos, j'ai justement à vous parler (ROLLAND, J.-Chr., Matin, 1904, p. 214). Tu me croiras si tu veux, mais tout ce que tu me dis là, je le disais justement ce matin à Sénac (DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p. 195) :
4. DONA LUCREZIA : Accordez-moi sa vie. Vous m'aviez bien accordé sa mort. Qu'est-ce que cela vous fait? S'il me plaît de lui pardonner. C'est moi qui suis l'offensée.
DON ALPHONSE : C'est justement parce qu'il vous a offensée, mon amour, que je ne veux pas lui faire grâce.
HUGO, L. Borgia, 1833, II, 1re part., 4, p. 96.
[En début de phrase]
À ce moment précis. — Filons, filons, disait Nana qui était habillée. Justement, Zoé rentrait, criant : — Madame, je renonce à ouvrir... il y a une queue dans l'escalier (ZOLA, Nana, 1880, p. 1143). Laisse-moi donc tranquille! répliqua Bruet; le monde de Nevers! Qui est-ce qui connaît cela? Justement la porte s'ouvrait. L'huissier entra, apportant une carte et des dépêches (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 133).
Il se trouve précisément que. Ils étaient prêts à attester tout ce que l'on voudrait devant les juges. — Justement, madame, interrompit Rouletabille, il ne s'agit point de juges et nous n'en voulons pas (G. LEROUX, Parfum, 1908, p. 114) :
5. ...dès que j'aurai commencé à parler, vous allez me prendre pour un fou. — Mon Dieu, monsieur, cela dépend de ce que vous allez me dire. — Justement, monsieur, ce que je vais vous dire est bizarre.
MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Homme de mars, 1889, p. 1178.
3. [Avec une valeur restrictive] Tout justement. Synon. vieilli de tout juste (v. juste II A 4). Seulement, à peine. De pauvres petits bourgeois sachant tout justement lire, écrire et chiffrer (JOUY, Hermite, t. 1, 1811, p. 207).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1174-76 « conformément à la justice » (G. DE PONT-STE-MAXENCE, St Thomas, 623 ds T.-L.); 2. 1225-50 « avec précision » (Venus, 239b ds T.-L.); 3. 1265 « de façon légitime » gaignier bien et justement (BRUNET LATIN, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, II, 28, p. 198); 4. 1580 « précisément (marquant l'opportunité) » (MONTAIGNE, Essais, éd. A. Thibaudet, I, XX, p. 107). Dér. de juste adj.; suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 5 088. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 725, b) 3 977; XXe s. : a) 10 071, b) 11 125.

justement [ʒystəmɑ̃] adv.
ÉTYM. (V. 1175; de juste).
———
I
1 Rare. Avec justice, conformément à la justice. || Juger, récompenser, punir, indemniser justement qqn. || Répartir justement les revenus. || Être justement puni (→ Gâter, cit. 35). || Ses efforts ont été justement récompensés.
(1265). De façon légitime. || Être justement célèbre.
2 (XIIIe). Avec raison, à bon droit. || Être très justement alarmé (cit. 2). || Se flatter (cit. 58) justement. || Craindre justement pour son sort (→ Grenouille, cit. 4). || Être justement blessé d'un soupçon (→ Incrédule, cit. 6).
3 Avec justesse, pertinence. || Estimer, apprécier justement le danger, la situation. || On dira plus justement que… Adéquatement, pertinemment (→ Imitateur, cit. 5). || Efforcez-vous de penser plus justement. Juste (adv.).
1 Il a tort en effet,
Et vous vous êtes là justement récriée.
Molière, les Femmes savantes, V, 4.
———
II (V. 1360). Cour. Adv. de phrase (pour marquer l'exacte concordance de deux faits, d'une idée et d'un fait).
1 Précisément. Juste (II., 2).Pourquoi faire ceci justement ce jour-là ? || Il vient justement de partir. || Je dois justement vous voir demain. || Je l'ai justement rencontré hier. || C'est justement ce qu'il ne fallait pas faire. Exactement, précisément.
On a choisi justement ce moment (→ Épier, cit. 10). || On cherchait justement qqn (→ Fil, cit. 10). || Forcé (cit. 12) justement de s'absenter ce jour-là. || Justement, le voici (→ Falloir, cit. 12). || Nous parlions justement de lui quand il est entré (→ Quand on parle du loup, on en voit la queue).
2 Et voilà justement comme on écrit l'histoire.
Voltaire, Charlot…, I, 7.
3 (…) voilà justement des choses que, moi, je ne vois pas. Si vous ne m'aviez pas montré tout ça, je ne l'aurais jamais découvert tout seul.
G. Duhamel, Salavin, III, VI.
2 (V. 1360). Spécialt. Précisément, à plus forte raison (en tête de phrase). || « Il sera peiné de l'apprendre. — Justement, ne lui dites rien ! »
3 Vieilli. || Tout justement : seulement, à peine.Syn. mod. : tout juste.
CONTR. Iniquement, injustement, faussement. — Faux (à), tort (à).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • justement — Justement. adv. Avec justice. Il a jugé justement. il agit justement. il a esté puny justement. Il sign. aussi, Dans la juste proportion, ne plus ne moins qu il faut. Voilà justement ce qu il vous faut. vous estes arrivé justement à l heure qu il …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Justement — (franz., spr. schüst māng, meist in deutscher Aussprache: justemént, justamént, auch bloß: just), eben (jetzt), ebenso, genau, gerade …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • justement — Justement, AEque, Iuste …   Thresor de la langue françoyse

  • justement — (ju ste man) adv. 1°   Avec justice. •   Ma raison justement condamne ma colère, ROTROU Bélis. V, 6. •   Ô père [dit Jésus], tous les hommes sont dus à votre vengeance ; mais une victime de ma dignité peut bien remplir justement la place même d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • JUSTEMENT — adv. Avec justice. Il a jugé justement. Il agit justement. Il a été puni justement.   Il signifie aussi, Dans la juste proportion, ni plus ni moins qu il ne faut, précisément. Voilà justement ce qu il vous faut. Vous arrivez justement à l heure… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • JUSTEMENT — adv. Avec justice. Il a jugé justement. Il a agi justement. Il a été puni justement. Il signifie aussi Dans la juste proportion, ni plus ni moins qu’il ne faut, précisément. Voilà justement ce qui vous manque. Vous arrivez justement à l’heure… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • justement — adv., précisément, à juste titre ; d autant plus, à plus forte raison ; à cet instant, au même moment, pendant ce temps : justaman (Megève, Reignier, St Nicolas Cha., Saxel.002) / ê (Albanais.001, Albertville.021, Montagny Bozel) / in… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • justement — ∙jus|te|mẹnt: ↑justament: wir haben schon immer das Licht nicht j. mit Scheffeln hier gehabt (Storm, Söhne 29) …   Universal-Lexikon

  • Justement — Netop …   Danske encyklopædi

  • eeun-hag-eeun — justement …   Dictionnaire Breton-Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.